Samsa Editions

Fiche détaillée

Les Balcons de Mostaganem
par Annie Massacry

Les Balcons de Mostaganem
Synopsis

« Il n’y a pas de bon jour pour mourir », ou « tous les jours sont bons pour mourir », n’empêche, pour un Espagnol, le douze octobre n’est pas un jour comme les autres, c’est le jour de la Découverte, le jour de Christophe Colomb, la Fiesta nacional, le Jour de l’Hispanité. Allez mourir un 14 juillet, vous m’en direz des nouvelles ; les pétards, les feux d’artifice, les bals dans les rues…

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 24.00

Aujourd’hui maman est morte. J’ai reçu un coup de téléphone de ma sœur. J’ai demandé « À quelle heure ? ». Elle ne savait pas, elle a dit « dans la matinée ». C’était un dimanche comme tous les autres, nous étions sur le point de passer à table.

En vérité, je n’en eus, comme on dit, aucune prescience. Et pourtant, à mon insu, et, oserai-je le dire, à mon corps défendant, j’eus ce jour- là un éveil difficile ; toujours cette impression bizarre qui rendait mes réveils nauséeux et ralentissait mes gestes. Elle mourut, c’est un fait, tandis que je m’éveillais. Son agonie se mêla à mes rêves informes. Je m’extrayais des limbes, elle y entrait. Mieux que cela, elle mourut, quelle incroyable coïncidence, un douze octobre. Vous pourrez toujours me rétorquer : « Il n’y a pas de bon jour pour mourir », ou « tous les jours sont bons pour mourir », n’empêche, pour un Espagnol, le douze octobre n’est pas un jour comme les autres, c’est le jour de la Découverte, le jour de Christophe Colomb, la Fiesta nacional, le Jour de l’Hispanité. Allez mourir un 14 juillet, vous m’en direz des nouvelles ; les pétards, les feux d’artifice, les bals dans les rues
Elle avait pris sans le savoir un aller simple pour Sipango…

Les Balcons de Mostaganem

  • 300 pages
  • Dimensions : 140 x 205 mm mm
  • Type : Livre
  • Couverture : softcover
  • Poids : 500
  • ISBN : 978-2-87593-286-0
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Les Balcons de Mostaganem
  • Les Balcons de Mostaganem

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

En résumé

Le texte que vous allez lire s’adresse non seulement à tous les acteurs politiques, culturels, sociaux mais aussi à tous les ennemis de la bêtise. Lorsque l’état se met à conclure des pactes, surtout d’excellence, on confine au paroxysme de la régression. Déjà que le mot pacte évoque le diable, deux parties qui pourraient ne pas être d’accord (et qui semblent ne pas l’être dans les faits), et puis d’« excellence », sorte de prétention qui pourrait laisser entendre qu’il existe, quelque part, une médiocrité à combattre, voire une bêtise à relever (lire à ce propos L’homme est bête et l’a toujours été, de Roger Avermaete), ce qui pointe vers une prise de conscience d’une déréliction lente – qui ne date pas d’hier.