Panier

Samsa Editions

Fiche détaillée

Malédictions littéraires - Textyles 53
par Laurent Demoulin

Malédictions littéraires - Textyles 53
Synopsis

D’André Baillon à Joseph Orban en passant par Henri Michaux et Marcel Moreau, comment s’énonce la souffrance littéraire en Belgique ?

Disponibilité: En stock

Quantité
  • 15.00

L’une des figures les plus saillantes de l’imaginaire littéraire est celle de l’écrivain maudit. Dominé par la souffrance, qui peut infléchir directement son œuvre, celui-ci suit une trajectoire qui se décline sur le mode du ratage, soit qu’il ne parvient jamais à émerger dans le champ littéraire, soit qu’il se trouve rapidement déclassé et écarté des différentes instances de consécration. Dialoguant avec les motifs de la bohème et de la folie, la malédiction littéraire a surtout fait l’objet d’une analyse dans le domaine français, de Villon aux Poètes maudits de Verlaine. Est-elle aussi présente dans le domaine belge ? Qui sont les grands maudits de la littérature francophone de Belgique ? Certains auteurs négocient-ils leur position dans le sous-champ en surjouant leur ratage ? D’André Baillon à Joseph Orban en passant par Henri Michaux et Marcel Moreau, comment s’énonce la souffrance littéraire en Belgique 

Malédictions littéraires - Textyles 53

  • 198 pages
  • Dimensions : 155x240 mm
  • Type : Imprimé
  • Couverture : Softcover
  • Poids : 416
  • ISBN : 978-2-87593-199-3
  • Maison d'édition : SAMSA Editions
Extrait en PDF
  • Malédictions littéraires - Textyles 53
  • Malédictions littéraires - Textyles 53

Dernières parutions

Ripple-Marks - roman par Jean Muno
En résumé

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno.

Dictionnaire du Bruxellois - illustré par Georges Lebouc, Clou
En résumé

Oui, on parle encore le bruxellois dans une large partie nord de Bruxelles, dans des communes comme Jette (prononcé Iette, d’ailleurs), Molenbeek (Muilebeik), Laeken (prononcé Loeke)…