Samsa Editions

Nos auteurs

Résultats 121 à 130 sur 146
 Royer
Royer

Raoul, Jean, Joseph chevalier Debroeyer (alias Royer), né le 3 octobre 1933 à Ruisbroek est dessinateur de presse et caricaturiste belge.

Il est diplômé de l'Institut supérieur Saint-Luc à Bruxelles.

Royer commence sa carrière à l’hebdomadaire Pourquoi pas ? réalisant plusieurs dessins de couverture. Dix ans plus tard, il est engagé par un bureau de publicité avant de s’installer comme indépendant. Il se met rapidement au dessin politique et humoristique.

En 1979, Royer entame sa collaboration avec le journal Le Soir, pour lequel il publie son dessin quotidien.

En 1986, le musée d’Ixelles a organisé une grande exposition de ses dessins, honorée d’une longue visite du roi Baudoin.

Entre les lignes - récits illustrés
Francisco Rubio
Francisco Rubio

Francisco Rubio, juriste, magistrat, consultant pour le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, a publié une dizaine d’ouvrages sur le droit international et la société civile. Depuis une dizaine d’années, il travaille sur les avant-gardes européennes du début du xxe siècle, principalement dans le domaine pictural.

Voici un livre fascinant qui retrace la relation amoureuse impossible entre deux grands peintres, relation qui se situe au cœur de l’art moderne…

Pour l’amour de l'art - Münter-Kandinsky (1902-1917)
Daniel Salvatore Schiffer
Daniel Salvatore Schiffer

Daniel Salvatore Schiffer (né en 1957), titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) interuniversitaire (ULB, UCL, ULG) en esthétique et philosophie de l’art, est agrégé de philosophie et professeur de philosophie de l’art à l’École Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège. Il est l’auteur d’une œuvre philosophique et littéraire impressionnante et compte parmi les grands intellectuels de notre temps : une trentaine d’ouvrages sont traduits dans plusieurs langues à travers le monde.

L’Ivresse artiste - Baudelaire – Flaubert
Le meilleur des mondes possibles - essai
Afghanistan - Chronique de la Résistance
Nathalie Stalmans
Nathalie Stalmans

Docteur en Histoire (FNRS-ULB), Nathalie Stalmans est historienne médiéviste. Elle est aussi enseignante et romancière, ses récits prennent pour cadre Bruxelles, où elle réside. Elle a été nominée pour le Prix des Lycéens en 2017. D’or et de grenat est un roman intelligent et fascinant.

D’or et de grenat - roman historique
Jacques Steiwer
Jacques Steiwer

Jacques Steiwer, après des études de philosophie et lettres à Luxembourg et à Paris de 1958 à 1963, suit notamment les cours de Paul Ricoeur à la Sorbonne et ceux de Maurice Merleau-Ponty au Collège de France. Entre 1960 et 1962. Il sera professeur, en 1962-63 dans des lycées parisiens, notamment au Lycée Louis-le-Grand et, en 1963-64, au Lycée de Garçons à Luxemburg.

Jacques Steiwer est nommé (1964-1965) professeur de philosophie au Lycée de Garçons à Esch/Alzette, avant de rejoindre, en 1968, l’École Européenne de Bruxelles-Uccle. De 1993 à 1999, il dirige l’École Européenne à Varèse (Italie) puis, entre 1999 et 2004, celle de Bruxelles-Ixelles.

C’est dans les années ’60 que Jacques Steiwer s’est engagé politiquement et, de 1965 à 1968, il fut éditeur de La Voix, revue de l’association estudiantine de gauche Assoss. Entre 1974 et 1976, il fut secrétaire de l’Association internationale des professeurs de philosophie.

Une amitié le liait avec l’économiste marxiste Ernest Mandel, qui enseignait à Bruxelles à partir des années 1970.

Il a publié La Dialectique à l’épreuve du XXIe siècle aux éditions Samsa en  2018.

La dialectique - à l'épreuve du XXIe siècle
L’Union européenne - Une maison bâtie sur le sable
QUE FAIRE 3 - périodique
QUE FAIRE 3 - périodique
QUE FAIRE 4 - Pourquoi j'écris
Valérie Stiénon
Valérie Stiénon

Valérie Stiénon est maître de conférences en littérature française à l’Université Paris XIII, où elle enseigne la théorie littéraire et la littérature populaire des XIXe et XXe siècles. Elle est co-directrice de la revue COnTEXTES et membre du programme ANR « Anticipation » (ENS-Lyon, 2014-2018).

Utopie et anticipation
Theodor Storm
Theodor Storm

Né le 14 septembre 1817 à Husum, petite ville du Slesvig, alors danois, Hans Theodor Storm était le fils aîné de l’avocat Johan Casimir Storm et de Lucie Woldsen. Son père, jugeant que le niveau des études secondaires à Husum n’était pas suffisant, l’envoya terminer son parcours scolaire au célèbre Katarineum de Lübeck (que devraient fréquenter également, mais quelques décennies plus tard, les frères Heinrich et Thomas Mann). Grâce à son ami Ferdinand Röse, il s’initia à la littérature allemande moderne et se montra surtout impressionné par les Lieder de Heinrich Heine, les œuvres de Joseph von Eichendorff et le Faust de Goethe.

Ceux d'en face - 4 récits
QUE FAIRE 1 - périodique
Cristian Teodorescu
Cristian Teodorescu

Cristian Teodorescu, né le 10 décembre 1954 à Medgidia, est un écrivain, essayiste et journaliste roumain en prose.

Les Trois enfants-Mozart - Trois prosateurs roumains
Harold Tittmann
Harold Tittmann

Harold H. Tittmann Jr. (1893-1981) s’est engagé dans l’armée de l’air américaine durant la Première Guerre mondiale. Grièvement blessé en 1918, il intègre le service diplomatique américain après la guerre et atteint le rang d’ambassadeur en 1946. Attaché à la mission de Myron Taylor, représentant personnel du président Roosevelt auprès de Pie XII, il a passé deux ans avec sa famille à l’intérieur de la Cité du Vatican.

Le manuscrit de ses mémoires consacré à son poste au Vatican est édité par son fils, Harold H. Tittmann III, qui a enrichi ce texte d’informations contextuelles ainsi que de souvenirs d’enfance.

Pie XII - dans les coulisses du vatican (1939-1944)
Claudine Tondreau
Claudine Tondreau

Claudine Tondreau (Mons, 1949) a abordé le thème de l’enfance face à la nature et à la violence dans un premier roman, Paspalum (Le Cri, 2003), qui se déroulait au Kivu en 1960. L’Afrique reste discrètement présente dans son second roman, L’Œil du Crocodile (Le Cri, 2008), où la solitude des personnages les mène jusqu’à la folie – ou la reconstruction – alors que les repères extérieurs s’évanouissent. Dans L’Adorante, la scène sur laquelle se joue l’intrigue est l’écriture elle-même, quand la réalité devient l’artifice et que la fiction se confond avec le réel, soit le miroir de la vie insaisissable. Avec une sensibilité poétique proche du réalisme magique, Claudine Tondreau confirme ici sa place originale parmi les auteurs belges de langue française.

L’Adorante